8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 05:47
Etape incontournable de tout voyage au Japon, Kyoto est la capitale historique, intellectuelle et culturelle du pays. C’est une ville de tradition qui pourtant est bien ancrée dans la modernité. Ainsi, cohabitent temples et sanctuaires, musée du manga, quartiers ultra modernes, moines et geishas…

Toutes les visions rêvées du japon que nous avons en occident trouvent leur origine à Kyoto. Pourtant, en sortant de la gare, c’est la surprise ! Devant nous, une ville moderne, de grands immeubles recouverts de néons et la Tour de Kyoto (premier point de repère des voyageurs).

Nous voilà  donc partis pour une semaine à la découverte des contrastes et des richesses de cette ville mythique, à travers ses différents quartiers.

Le quartier de la gare.

C’est donc là que nous avons établi notre camp de base. Notre ryokan se trouve à 10 minutes de la gare. Il s’agit du Matsuba-Ya, maintes fois détruit (séismes, incendie) et reconstruit depuis près de 150 ans. L’immeuble est flambant neuf et d’une sobriété typiquement nipponne. Nous prenons possession de notre chambre traditionnelle (japanese style) : tatamis, véranda sur jardin japonais, portes et panneaux coulissants et futons dans les placards !

Confortable et raffinée… à l’image de notre séjour à Kyoto.


Autour du ryokan, la tradition et la modernité se mêlent sans heurts : notre rue est bordée de vieilles maisons en bois et de petits commerces.

En montant vers l’est, on découvre le temple , le plus grand temple de la ville (120 mètres de long) qui abrite 1001 statue en bois de cyprès de la déesse Kanon (déesse de la compassion). Le temple est entoure de galeries rouge vermillon encadrant un joli jardin.


En redescendant vers le sud, on retrouve la gare, monumentale et expérimentale ou s’exprime une modernité à tout crin. Devant cette cathédrale d’acier et de verre, se dresse la Tour de Kyoto… une sorte de soucoupe volante posée sur un pylone au design très 70’s !

Au pied de cette tour, les feux de signalisation imitent des piaillements d’oiseau pour indiquer aux piétons le passage au vert.

Nous observons une de ces nombreuses petites vieilles, munie de son déambulateur Hi-Tech avec commandes au guidon et cabas intégré, modèle visiblement très classique au Japon ! Cette petite mamie suréquipée demeure impassible face aux bruits tonitruants des nombreux pachinkos qui bordent les avenues (établissements dans lesquels on peut jouer sur des flippers verticaux dans une lumière et une ambiance électriques).


Ponto-cho


C’est le célèbre quartier des plaisirs qui est aussi le centre de l’activité commerciale et le cœur de la vie nocturne de Kyoto. Ponto-cho présente deux visages : à l’ouest, de grandes avenues jalonnées de galeries commerciales gigantesques, paradis du shopping pour toutes les bourses. On y trouve aussi toutes les grandes enseignes internationales ainsi qu’un marche couvert particulièrement anime (poissons sous toutes ses formes, artisanat, ustensiles de cuisines, magasins de the…).


A l’est, le long de la rivière Kamo, les rues se font plus étroites. On longe des petits canaux bordes de cerisiers. A la nuit tombée, les lanternes des restaurants niches dans de veilles maisons de bois s’allument. L’ambiance est douce et fascinante. Au détour d’une ruelle, nous croisons une geisha se rendant à une soirée (dans son sac on devine un Shamisen - instrument de la musique d’Obao !). Cette apparition est magique. Elle porte un kimono de soie somptueux aux couleurs chatoyantes. Le rouge de sa bouche se détache sur son visage maquille de blanc. Nous sommes sidérés par ce symbole vivant de l’ultime raffinement de la culture japonaise. Nous regardons s’éloigner à petits pas cette gracieuse apparition en écoutant le bruit discret de ses getas, les sandales en bois traditionnelles (sans aucun rapport avec Cathy Guetta la reine burinée des nuits d’Ibiza, même si ca se prononce de la même façon).

Bien que charmés, nous n’en oublions pas moins nos estomacs qui commencent à crier famine. Nous pénétrons derrière les norens (rideaux suspendus à l’entrée des commerces) d’un restaurant ou nous dégustons une délicieuse cuisine préparée devant nous sur des plaques chauffantes.


Gion


Quartier mythique des geishas et des maisons de thés, Gion est aujourd’hui transfiguré par la modernité. Il ne reste plus grand-chose de ses rues traditionnelles. Le béton a fait son œuvre. Néanmoins, quelques enclaves conservent un charme sidérant et plusieurs temples de premier ordre.

Le nord du quartier se compose de venelles pentues remplies de petites boutiques d’artisanat. Au bout de la montée, on trouve le grand temple - Kiyozumi dera qui domine la ville et repose sur une plateforme soutenue par 139 piliers de bois. Nous avons pu assister à une procession où des hommes en costumes effectuaient une danse du dragon. Un peu plus haut, le temple de Kodai-ji dispose d’un joli jardin zen. On peut y voir les fidèles faire tourner les rouleaux à prières.



Etant en pleine période de Hanami, les geishas et les maiko (apprenties) donnent des spectacles de danse (relativement couteux !). Ainsi nous avons eu la chance, ce jour là, de croiser quelques unes d’entre elles, parées de leur plus beau kimono.


En redescendant au sud du quartier, nous traversons le parc Maruyama-koen dans lequel nous faisons une petite pause-brochettes. Sous les cerisiers, sont installées des bâches sur lesquelles les japonais déjeunent en observant les fleurs rose pale.


Nous empruntons les chemins boisés d’un sanctuaire pour rejoindre Shirakawa Minami-dori, une des plus belles rues de la ville longeant un petit canal. Des cerisiers pleureurs créent une pluie de pétales autour des vieilles maisons de bois qui bordent le canal.

Le spectacle est magnifique et la flânerie bien agréable.

Au bout de la rue, nous croisons une geisha sortant d’un taxi pour se rendre dans une maison de thé. Vision fugitive, mais cette fois-ci, le réflexe photographique fut discret et efficace !


 

Migashiyama

Ce quartier se situe sur le flanc des collines à l’est de la ville. On peut y faire d’agréables promenades le long du chemin de la philosophie qui longe un canal surplombe par des cerisiers a la floraison exubérante. Un moment de contemplation méditative…


Au bout du chemin, se dresse le Pavillon d’Argent. Il fait partie des temples les plus connus de la ville… hélas partiellement en cours de rénovation. Nous avons néanmoins pu profiter de ses beaux jardins.

A cause du froid et de la pluie ce jour là, nous nous sommes réfugiés dans un restaurant de nouilles où l’on nous a servi un plat de Udon (grosses nouilles rondes) particulièrement succulentes.


Le nord-ouest de Kyoto.

Bienvenue à la campagne en pleine ville ! Les buildings et les pachinkos sont loin : il n’y a que de petites maisons devant lesquelles jouent les enfants. Ce quartier renferme, selon nous, le joyau de la ville : le Pavillon d’Or ou Kinkaku-ji.  Vision rêvée d’un Japon éternel…( !), ce temple se dresse au dessus d’un petit lac dans lequel se reflètent ses façades recouvertes de feuilles d’or. L’ensemble se trouve dans un écrin végétal composant un tableau d’une rare beauté. Ce temple, à l’origine a été conçu comme un lieu de méditation, ce que l’on imagine aisément face à tant d’harmonie et de sérénité. (cf. photo en debut d'article)


Non loin de la, deux ensembles sont particulièrement remarquables. Tout d’abord le monastère du Daitoku-ji qui renferme dans un de ses temples l’un des plus fabuleux jardins zen du Japon (photos interdites). On peut contempler ce chef d’œuvre de roches et de sable en dégustant un thé et en méditant sur le message philosophique délivré par cette création minérale.

Enfin, le temple Riyoan-ji présente, lui aussi un petit jardin sec particulièrement fascinant composé de 15 rochers disposés sur un océan de gravillons. Fait rare, il a été possible de prendre en photo les panneaux peints des salles de méditation.
Le Riyoan-ji est entouré d’un magnifique jardin paysager ou s’épanouissent toutes sortes d’espèces végétales autour d’un lac.


 

Avant de quitter Kyoto…

Afin de nous préparer pour l’étape suivante nous avons décidé de faire une pause cosmétique : bain dans un onsen et coiffeur.

Puisque nous évoquons le thème de l’hygiène, nous ne résistons pas à l’envie d’évoquer une nouvelle fois les fameuses toilettes japonaises Hi-Tech… Avec cette parenthèse, nous sommes certains de combler nos amis scatophiles ! Tout au long de notre séjour, nous continuons à être surpris par tant d’ingéniosité de la part des concepteurs nippons. Certains bandeaux de commandes intégrés à la lunette des WC proposent ainsi des boutons Powerful deodorant et Flush sound (pour diffuser un surprenant bruit de chasse d’eau afin de masquer les bruits disgracieux…).  Autre dispositif, pour les vieux messieurs : les barrières de sécurité et patins antidérapants pour urinoir !


Nous partons ce matin de Kyoto après une semaine fantastique et très enrichissante même s’il faudrait plusieurs mois pour découvrir tous les trésors de cette cité. Pour nous remettre de cette boulimie de culture (!), nous nous rendons à Kinosaki au bord de la mer du Japon, une petite ville réputée pour ses onsens


Partager cet article

Repost0

commentaires

Wonder Woman 09/04/2009 14:42

Vos récits sur le Japon donnent l'impression d'un pays très serein, où se mélent modernité et traditions, c'est très joliment raconté...J'ai toujours faim lorsque je vous lis!Bisous

Jamie et Rogojine 15/04/2009 18:46


alors, pour le gout c'est parfois... surprenant et gluant ! Pour l'odeur, parfait meme au petit coin avec le bouton special a droite sur la cuvette et pour le reste, c'est dingue et moderne a la
fois... bref, tu te regales !


muriel 09/04/2009 14:15

Cerisiers en fleurs et jardins zens... maikos et rouleaux de prière... chiottes supersoniques et danse du dragon... mmmh, le japon...*Haïku proposé par Mumu

beyonce 08/04/2009 17:04

Ha... les toilettes... lieu de sérénité et prédilection pour la méditation !!! Au japon, j'y serai bien restée des heures !!! Heu... non, non, je n'ai pas retenu que ça de vos périgrinations !!! Biz

Jamie et Rogojine 15/04/2009 18:28


Mais c'est TRES IMPORTANT DE BIEN FAIRE CACA !! Ca peut tout gacher, sinon !!
Donc, tout est parfait de ce point de vue, nous maitrisons toutes les commandes, avons le cul-cul bien au chaud et pouvons ainsi profiter de toutes les merveilles de ce surprenant pays !!

kiss Beyonce !


essia&co 08/04/2009 16:12

hello, dites moi les geishas ont tjrs le mm role qu'avant? si oui sont elles intégrées dans la société en tant que tel? changeons de décor : les wc sont une chose qui m'épate, en fait tt est concu pour y etre à l'aise. en tout cas le japon à l'air d'etre un tres beau pays - vos commentaires sont tjrs aussi prenants - biz à vous 2

Accueil du Crazy Asiatic Tour


Le projet :
- Un congé sabbatique de six mois du 1er novembre 2008 au 5 mai 2009
- Un déménagement avec meubles et chat confiés à la famille et aux amis
- Un périple à deux en asie du sud-est puis aux USA (histoire de faire le tour du globe)
- Des "Guests" attendus à certaines étapes (mais chut...!)
Les contributeurs :
Françoise (Cat sitters) et Céline (Taxi cat), Pierre, Francine, Marie-Rose et Jean-Marie (facteurs et garde-meuble), Philippe et Manu (hospitalite et logistique parisiennes), Babette (aide professionnelle, bonne humeur et generosite)

Le blog "Crazy Asiatic Tour" pour partager notre périple !
Pour connaitre les étapes de notre voyage, découvrez le parcours que nous avons prévu dans la rubrique >
Itinéraire.
Ensuite, vous pourrez suivre nos aventures au fil de l'eau. Depuis là-bas, nous mettrons en ligne photos et impressions au travers des articles ci-dessous. De votre côté, laissez-nous vos commentaires... ou preparez votre voyage en puisant des infos dans les rubriques >Budget ou >Liens, Bons plans et copinage !




Thomas &
Stéphane 
(Crazy Bus Tour operator)

Dédicace

TANTE VÉROCe blog et notre projet sont dédiés à Véro (notre "Vieille Tante") en hommage à sa joie de vivre, son altruisme et son goût des voyages (de toutes sortes...). Nul doute qu'elle nous accompagnera tout au long de cette aventure, et bien plus encore. Nous tenterons alors d'être à la hauteur de la leçon de vie qu'elle nous a délivrée.

Liens et Copinage !

Pour connaitre nos bonnes adresses (hotels, restos, bons plans en France et ailleurs !)... Cliquer ici !

Articles Par Pays